Toit en Tandem est dans Notre Temps

Un article de Notre Temps met à l’honneur l’un de nos binômes ! Un beau témoignage à lire pour vous convaincre de vous lancer dans cette belle aventure créatrice de lien aux côtés de TOIT EN TANDEM.

 

Vous pouvez retrouver cet article sur le site de Notre Temps sur ce lien:

https://www.notretemps.com/famille/intergeneration/jeunes-seniors-cohabitation

 

Cohabitation entre générations: “On s’est mis en confiance très facilement!”

Le 15 avril 2021 à 09h46 par Marine Jamet

.

cohabitation entre générations Marie-Noëlle et VivianVivian, 19 ans, est étudiant en soins infirmiers à l’hôpital de Cannes. Depuis septembre 2019, il vit chez Marie-Noëlle, 81 ans. Et pourtant, ils ne se connaissaient pas auparavant. C’est grâce à l’association Toit en Tandem, du réseau Cohabilis, qui forme des duos jeune/personne âgée, qu’ils se sont connus et très vite entendus.

• Pourquoi avoir choisi une cohabitation avec une personne âgée plutôt qu’une colocation avec un jeune de votre âge?  

Vivian: D’abord parce que, depuis tout petit, j’aime beaucoup le contact avec les personnes âgées. C’est aussi pour ça que je fais des études dans le milieu infirmier. Je pense aussi que si j’avais choisi une colocation avec une personne de mon âge, cela aurait été plus compliqué de travailler et d’étudier en même temps, surtout si j’étais tombé sur une personne un peu plus fêtarde que moi. Marie-Noëlle est assez facile et ouverte d’esprit, alors ça a été très simple de trouver ma place, on s’est mis en confiance très facilement. 

• En pratique, comment en êtes-vous venus à vivre ensemble? 

Marie-Noëlle: J’ai entendu parler de l’association et je me suis inscrite en liste d’attente sans être sûre qu’on me rappelle. J’avais déjà accueilli une jeune-fille, mais elle a arrêté ses études et elle est partie. Avec Vivian, ça se passe très bien. 

Vivian: L’association propose différents contrats. Par exemple, on peut rester chez la personne tous les jours de la semaine et l’aider à se déplacer pour les courses ou des soins… Moi, je voulais être assez libre à côté de mes études. Le vendredi soir, je peux rentrer chez mes parents ou rester ici, ça dépend. J’ai été mis en contact avec Marie-Noëlle, on s’est rencontré une fois et je me suis installé chez elle deux jours après. Ça s’est fait très rapidement! 

• Vivian vous aide-t-il à faire certaines tâches quotidiennes?

Marie-Noëlle: Utiliser l’ordinateur, il fait parfois à manger, les courses… C’est vraiment bien! Je me suis pris un nouveau téléphone et il m’aide à l’utiliser, heureusement. Je n’aurais pas changé toute seule… Quand il y a des changements d’heures de couvre-feu, d’annonces de confinement, j’ai vite fait de sortir sans en avoir le droit, alors Vivian m’aide aussi à m’y retrouver! 

• Quel regard ont vos proches sur votre cohabitation? 

Vivian: Mes parents sont très contents pour moi. Par contre, mes amis me disaient que c’était mieux de prendre un coloc de mon âge. Ils trouvaient que c’était une drôle d’idée et se demandaient comment ça allait fonctionner… Mais j’ai tenu bon! 

Marie-Noëlle: Moi alors… On me demande: «Qu’est-ce que tu fais avec ton petit jeune?». Mes amis sont plein d’humour alors ils s’en donnent à cœur joie! Ma sœur et mes filles sont très contentes pour moi, elles sont rassurées que je vive avec Vivian et elles l’aiment beaucoup. 

• Vos emplois du temps s’accordent-ils bien ensemble? 

Vivian: Je suis de garde à l’Hôpital de Cannes. Parfois, je pars tôt le matin, parfois en milieu de journée, alors ça dépend, mais je trouve toujours du temps à passer avec Mano, pour faire une partie de Scrabble ou d’un autre jeu de société. 

Marie-Noëlle: Parfois, on marche ensemble tous les deux autour de la maison, mais il nous reste de jolis coins à explorer dans la région… 

• Y-a-t-il parfois des petites frictions entre vous? 

Marie-Noëlle: On ne mange pas toujours ensemble, parfois je lui dis: «Tu vas manger froid!», parfois il fait un peu de désordre avec ses affaires, mais je ne dis trop rien…  

Vivian: C’est vrai qu’on a tendance à s’éparpiller tous les deux dans la salle de bain, que l’on partage tous les deux! Il faut s’arranger sur les heures de lever pour ne pas se marcher dessus.

• Est-ce que vous conseillez la cohabitation intergénérationnelle autour de vous?  

Marie-Noëlle: Une bonne amie, Colette, en rêverait. Elle trouve que j’ai beaucoup de chance, mais elle a peur de tomber sur un mauvais échantillon! C’est vrai que pour moi ça n’a marché du premier coup. Il suffit d’avoir de la place dans sa maison, une chambre de libre, parfois une salle de bain en plus… 

Vivian: Je conseillerais vraiment de ne pas hésiter à faire la démarche, c’est une super expérience pour les jeunes comme pour les personnes âgées.

• Quelle est la qualité que vous préférez chez l’autre? 

Marie-Noëlle: Il est toujours là pour me rendre service et m’écouter. Il est souriant et patient, et il supporte que je regarde la télé! 

Vivian: Sans hésiter, la gentillesse et l’humour. 

.

+2